Radio Enciclopedia. Una emisora para todos los momentos de la vida.
      Actualizado: 2018.11.19 - 10:11:19
   ENGLISH 
   Canal RSS  
Canal RSS - Radio Enciclopedia
   Podcast  
Podcast - Radio Enciclopedia
   
  
  PORTADA ENCICLOPEDIA   >>  NOTICIAS 
_____________________________________________________________________________________

Des femmes de légende dans l’ouest de Cuba

Publicado: 2017.08.29 - 12:37:24   /  web@radiorebelde.icrt.cu  /  Laura Barrera Jerez
  

Un jour, papy m’a expliqué le mystère: « Ma petite, dans le Cap de San Antonio il y a beaucoup de grottes. Il y en a tellement que j’ai oublié la somme. Toutes ces légendes ont été inventées à cause des chauves-souris. Il y en a des milliers. Ils pendent des pierres et remplissent le sol de guano.ils sont un danger. Si ces histoires n’existaient pas, imagines tu combien d’enfants y seraient entrés juste par curiosité?

Papy a décidé de me raconter la vérité après beaucoup d’années de comptes fantastiques. Il a essayé de me persuader afin que je pousse mon voyage. Par contre, j’ai décidé de visiter le bout de Cuba qui se trouve le plus à l’ouest pour connaître à propos des énigmes de Guanahacabibes. On y va tous. Après tout, nous ne sommes plus des enfants.

Sûrs de cela, nous pouvons commencer le parcours dans le phare Roncali, marcher un kilomètre par le sentier des Tombes et arriver jusqu’à la Grotte de La Sorda. Selon les spéléologues, cette grotte a 51 mètres de longueur, une structure circulaire avec un air humide et une stalagmite géante au centre. Les gens disent que là-bas vivent deux femmes : l’une transformée en caïman et l’autre en serpent. Toutes les deux ont été ensorcelées par leur propre père pour qu’elles veuillent éternellement sur un trésor qui était caché dans la caverne. Celui qui réussira à les désenchanter emportera comme récompense les pièces d’or enterrées dans la formation rocheuse.

Plus vers l’est, près de la côte, les visiteurs peuvent profiter d’une de plages les plus belles de Cuba : Maria la Gorda. Selon raconte l’historiographie locale, « Maria la Gorda était une indigène vénézuélienne emmenée par la force dans un bateau pirate et abandonnée à son sort. D’autres la caractérisent comme la fille d’un navigateur espagnol qui a naufragé dans ces territoires. On dit que la femme rebondie s’est installée dans l’Ensenada de Corriente, à l’extrême ouest de Cuba. Pour survivre elle a fourni le repas et la compagnie féminine aux membres de l’équipage de n’importe quel navire qui s’aventurait par là ».

Actuellement là-bas fonctionne le Centre International de Plongée Sous-marine qui est visité chaque jour par des touristes et des scientifiques des plusieurs pays. En hommage à tous les enchantements de la femme dont le nom provient, cet endroit paradisiaque a un complexe de cabanes, des restaurants, des bars et des magasins. Possède plus de 50 lieux d’immersion et jusqu’à 35 mètres de profondeur. De plus, ces conditions naturelles permettent la pratique de sports nautiques et du tourisme écologique.

Si nous continuons le parcours jusqu’à l’endroit où étaient les baraquements et les bourgs pauvres de Gururú, Carabelita, Bolondrón et Santa Cruz, peut-être qu’il y aura encore l’odeur de la mort. Là-bas s’installaient des espagnols et des noirs libres dédiés à la production du charbon, à la coupe d’arbres et la production de miel. Quand ils retournaient de leur pénible journée de travail, l’absence de femmes exacerbait leur fatigue et minimisait les options de divertissement. Peut-être pour cela, quand une femme arrivait à ces endroits, les conflits à cause d’elle arrivaient à tel point, qu’ils terminaient avec la mort. Le vainqueur bénéficiait des faveurs de la dame.

De cette façon ont lieu une après l’autre les légendes de Guanahacabibes. Il y a beaucoup d’entre elles liées à des femmes courageuses ou qui ont eu simplement le malheur de venir au monde pour faire plaisir aux désirs des hommes.

Il faudra sentir de près l’odeur à forêt dans le Cap de San Antonio, il faudra esquiver les chauves-souris et découvrir les grottes. Il faudra faire hommage aux protagonistes de cette histoire et ne pas avoir peur du chemin. Après tout, on n’est plus des enfants et le papy sera fier de nos aventures. Il a toujours su que les légendes idéalisent les plaisirs de la nature.

 
 
|

Otros artículos del autor (a)

  • Radio cubana: historia de generaciones

  • Vuelve una y otra vez la tarasca francesa

  • Sergio y Luis contra el pan y el circo

  • Danzón para todos los tiempos

  • Tradición Senbazuru: mil grullas que cumplen deseos

  •  
    Subir
     
     
        Envíe su Comentario
    * Todos los datos son obligatorios.  
    * Nombre:
    * País:
    Normas

    Los comentarios deben basarse en el respeto a los criterios.

    No se admitirán ofensas, frases vulgares ni palabras obscenas.

    Nos reservamos el derecho de no publicar los que incumplan con las normas de este sitio.
    * Correo Electrónico:
    Publicar Correo
      
        * Mensaje:

     


    "La razón es nuestro escudo"  

    José Martí  
    ... otras frases >>  

     
     
      
      MENÚ ________________
      Portada  
    Mapa del Sitio  
    Frecuencias  
    Noticias  
    Exclusivas  
    Curiosidades  
    Gotas del saber  
    Coberturas  
    Galería  
    De Cuba y El Mundo  
    Leyendas  
    De La Luna  
      
    ________________________________
      
     
      NUBE DE ETIQUETAS 
    2018 Artes Plásticas Ballet Nacional de Cuba ciencia Cine Concierto Cuba Cultura Danza EGREM Enciclopedia Fidel Castro Homenaje ICAIC ISA leyendas Literatura medio ambiente Música Orquesta Sinfónica Nacional Teatro tecnología UNEAC Unesco
      
    ________________________________

    ___________________________________________________________________________________________________________________________
     
       Radio Enciclopedia. Dirección postal: Edificio N, Calle N, entre 23 y 21, Vedado, La Habana, Cuba. Código Postal: 10400.
       Desarrollado por Redacción Digital Radio Enciclopedia Diseñado para IE4 y NC4, Res: 1024 x 768

       © Copyright Radio Enciclopedia, 2011
    Directora General: Ing. Luisa Márquez Echevarria
    Correo: lmarquez@renciclopedia.icrt.cu
    Teléfonos: (53 - 7) 8361882, 8361883.