Radio Enciclopedia. Une station de radio pour tous les moments de la vie.
Radio Enciclopedia Radio Enciclopedia
SIGNAL DIFFUSÉ EN TEMPS RÉEL   NOUVELLES   EXCLUSIVES   CURIOSITÉS   LÉGENDES   GRILLE DES PROGRAMMES   QUI SOMMEN NOUS?
   Modifié: 2017.10.23 - 15:17:02
   ESPAÑOL 
  Chaîne RSS - Radio Enciclopedia
Suivez nous sur:
|
  
  ACCUEIL  >>  EXCLUSIVES 
_____________________________________________________________________________________

150 ans de la naissance de la mère de la physique atomique: Marie Curie

Publié: 2017.09.15 - 15:18:43   /  alinaig@enet.cu  /  Alina Iglesias Regueyra  /  Traduit par: Enma Santos Pérez  /  web@renciclopedia.icrt.cu
  

Si l’on vous parle de Marya Sklodowska, peut-être vous ne reconnaîtrez pas la sage et illustre polonaise dont le nom a été inscrit pour toujours dans le livre des indispensables de l’humanité.

Mais si l’on vous parle Marie Curie, vous saurez toute de suite qu’il s’agit d’une femme extraordinaire qui a réussi à avoir rien moins que deux Prix Nobel de l’Académie Suédoise au début du vingtième siècle étant la seule scientifique à posséder ce pair jusqu’à présent et ce, grâce à son dévouement personnel, ses recherches et sa connaissance.

La science fête durant toute cette année le 150ème anniversaire de sa naissance en Pologne, le 7 novembre 1867 dans une famille traditionnelle, au sein de laquelle elle était la meilleure de tous les frères. A la fin de l’enseignement secondaire, elle a voulu continuer ses études mais les universités polonaises de l’époque ne permettaient pas l’inscription dans leurs professions aux femmes.

Marya n’a pas été découragée et a commencé à travailler, en économisant pendant huit ans pour aider aussi sa sœur à qui elle a envoyé en premier à Paris pour étudier la Médicine.

Elle l’a suivie en 1891 pour étudier les Sciences physiques, des études où elle a été diplômée avec des distinctions ; puis elle a fait des Mathématiques et a atteint la catégorie de chercheuse. De cette façon elle a connu le physicien Pierre Curie, qui est devenu son époux et en plus son collègue avec qui elle a partagé son premier Prix Nobel en 1903, en Physique, « en reconnaissance des extraordinaires services qu’on apporté vos recherches conjointement sur le phénomène de la radiation découverte par le professeur Henri Becquerel », selon l’acte de l’Académie.

Avant ce succès professionnel, elle avait eu un grand succès personnel: après les deux premières années de mariage, la première fille est née: Irene et le père de Pierre, veuf déjà, est allé vivre avec le couple pour aider avec la garde de la petite fille. C’est à ce moment-là que Marie a décidé de prendre la radioactivité comme thème de sa thèse doctoral. Après quatre ans d’expériences et de confirmations, le couple de scientifiques a pu expliquer le phénomène basé sur des éléments radioactifs comme l’uranium et le thorium.

En 1904 leur deuxième fille est née, elle a été nommée Eva Denise. Deux ans plus tard, le père est mort d’un coup dans un accident dans la route. Désolée Marie s’est réfugiée dans les recherches qu’ils avaient partagé avec tant d’amour et a continué jusqu’à obtenir son deuxième Prix Nobel seule déjà, cette fois-ci « en reconnaissance à ses services pour l’avancement de la Chimie dans la découverte des éléments radium et polonium, moyennant l’isolement du radium et l’étude de la nature et les composants de ce surprenant élément ». Bien sûr, le polonium a été nommé de cette façon en hommage à la patrie de provenance de Marie.

Incessante dans son travail, cette scientifique a développé des études sur l’emploi des rayons Roentgen dans le domaine de la physiologie et de la médicine qui ont été mis en pratique lors des guerres mondiales dans les hôpitaux militaires. Mais l’exposition continue à la radiation, a provoqué en Marie Curie une maladie fatale qui l’a rendue à chaque fois plus faible jusqu’à sa mort par leucémie en 1934.

L’héritage humain et professionnel de Marya Sklodowska ou Marie Curie n’a pas fini avec sa mort : elle a laissé à l’humanité un travail louable avec des résultats pratiques très importants pour le traitement des maladies comme le cancer et deux filles avec une vie et une œuvre remarquable: la première-née a assumé son laboratoire et sa carrière où elle a atteint des distinctions similaires à celles de sa mère, pendant que la deuxième s’est dédié avec succès à la littérature, à la musique et les travails humanitaires au niveau mondial.

A 150 ans de la naissance de la bien nommée « mère de la physique atomique », on honore la mémoire de Marie Curie depuis les pages digitales de Radio Enciclopedia.

Nombre de visites:160
 
  
Descargue Flash Player
  
  •  LES ARTICLES LES PLUS LUS 
Prix Puertas de Espejo aux écrivains Enrique Pérez Díaz et Modesto Caballero Ramos - 58 visitas
__________________________
Abel, l’élu - 53 visitas
__________________________
Le lecteur à l’usine de tabac - 53 visitas
__________________________
Macuiltépetl va t’apprendre à apprécier ta pauvreté - 52 visitas
__________________________
Fidel Castro: Tout d’abord ce qu’il faut sauver c’est la culture - 18 visitas
__________________________
Journée mondiale du lavage de mains - 13 visitas
__________________________
Les aborigènes cubains - 13 visitas
__________________________
  
___________________________________________________________________________________________________________________________
  
   Radio Enciclopedia.Edifice N. Rue N entre 23 et 21, Vedado, La Havane, Cuba.
   Developé par Rédaction numérique de Radio Encyclopédie Dessiné pour IE4 y NC4, Res: 1024 x 768

   © Droits d'auteur Radio Enciclopedia, 2011
Directrice générale : Luisa Márquez Echevarria
courriel: lmarquez@renciclopedia.icrt.cu.
numéros de téléphone : (53 - 7) 8361882,8361883