Radio Enciclopedia. Une station de radio pour tous les moments de la vie.
Radio Enciclopedia Radio Enciclopedia
SIGNAL DIFFUSÉ EN TEMPS RÉEL   NOUVELLES   EXCLUSIVES   CURIOSITÉS   LÉGENDES   GRILLE DES PROGRAMMES   QUI SOMMEN NOUS?
   Modifié: 2019.03.21 - 18:08:51
   ESPAÑOL 
  Chaîne RSS - Radio Enciclopedia
Suivez nous sur:
|
  
  ACCUEIL  >>  EXCLUSIVES 
_____________________________________________________________________________________

Beaucoup d’amour dans l’œuvre de Michel Pérez Pollo

Publié: 2018.12.07 - 22:02:09   /  web@renciclopedia.icrt.cu  /  Olga Díaz Ruiz  /  Traduit par: Reynaldo Henquen Quirch  /  web@renciclopedia.icrt.cu
  

Michel Pérez Pollo

Dix œuvres signées par l'artiste des arts plastiques contemporaines cubaines Michel Pérez Pollo, dans ce cas des peintures inédites réalisées spécialement pour l'exposition inaugurée récemment dans l'Édifice d'Art Universel du Musée National des Beaux Arts, forment sa plus récente exposition intitulée Marmor.

À travers le prisme des codes de l'art contemporain, le créateur célèbre cette fois-ci avec sa peinture, la gloire de l'art gréco-romain, son développement et les apports faits par cette civilisation millénaire à l'histoire et à la culture mondiale.

Marmor semble incontournable s'il s'agit d'amour, tout comme la visite de cette exposition, qui sera montrée au niveau quatre de la Salle Permanente d'Art Grec et Romain de cet édifice jusqu'au 14 février prochain, Jour de l'Amour et de l'Amitié, devient indispensable. Un fait insolite qui représente, pour l'artiste, un grand engagement et une grande responsabilité envers son travail.

Michel Pérez “Pollo” (Manzanillo, 1981) «fait dialoguer» les œuvres qui forment Marmor avec l'une des collections les plus importantes de l'Édifice d'Art Universel et, bien sûr, du Musée en général comme cela est le cas de la collection d'art grec.

Mais le privilège d'exposer ses œuvres aux côtés de trésors incalculables en raison de leur valeur symbolique et transcendantal, n'est pas le fruit du hasard, mais un juste prix pour ce jeune artiste cubain, ayant une carrière solide à Cuba et à l'étranger , qui s'est inspiré précisément de ces pièces pour faire ses œuvres les plus récentes.

Dans les tableaux de Pérez Pollo, le traitement des têtes , des pièces habituelles dans l'art grec, travaillées par l'artiste d'une façon brillante pour les refléter sur la toile dans une espèce de portrait en troisième dimension avec une touche contemporaine marquée, est sans aucun doute un leitmotiv.

Selon ce que la presse a appris, pour l'artiste, le fait de concevoir Marmor « a été un processus qui a pris plus de temps pour réaliser l'œuvre. Étant donné que dans ce cas-ci, je ne pouvais pas intervenir directement la sculpture, comme je fais toujours avec les objets. J'ai dû les reproduire en 3D (troisième dimension) et, à partir de là, faire plusieurs coupes géométriques, généralement sur le dos des pièces.

Michel Pérez Pollo

« C'est la raison pour laquelle presque toutes les peintures font référence à une sculpture spécifique. Certaines se répètent car j'ai trouvé des variantes intéressantes. Et, bien que ce ne soit pas l'objectif principal, j'imagine que le public cherchera des rapports entre les peintures et les sculptures ».

Les œuvres présentées pour la première fois dans les pavillons du Musée ont été conçues en grand format, comme le fait d'habitude l'artiste, et elles préservent sa forme d'expression intentionnée qui cherche ou qui entend démonter les pièces originales, telles que nous les connaissons, pour construire depuis leur essence de nouvelles œuvres avec une puissante charge visuelle et de significations.

Cette exposition a, sans aucun doute, de la chance, car outre le fait qu'elle partage l'espace avec des joyaux de la culture gréco-romaine, elle côtoiera temporairement les pièces de l'exposition « Ofrendas » (Offrandes) d'Athar Jaber, ouverte jusqu'au 13 janvier prochain dans la Salle Permanente de la Collection d'Art Flamand et Hollandais.

Ses expositions précédentes les plus importantes à Cuba et à l'étranger, incluent « Siete días de suerte », (Sept jours de chance), au Royaume Uni en 2016 ; deux ans avant « Trabajos recientes » (Des travaux récents) à Mai 36 Galerie, Zurich, Suisse; « Para quebrar los muros » (Pour briser les murs), au Musée National des Beaux Arts et « Agua Salada » (De l'eau salée), au Centre Hispano-américain de Culture, toutes les deux à La Havane ; en 2013 il a exposé « Pintura de todas las excusas » (Peinture de toutes les excuses) aux côtés de Raúl Cordero, aux États-Unis, entre autres d'une grande importance et envergure.

Nombre de visites:207
 
  
Descargue Flash Player
  
  •  LES ARTICLES LES PLUS LUS 
Miguel Diaz-Canel en visite de travail dans la province de Santiago de Cuba - 23 visitas
__________________________
Habana Vieja: Ciudad en Movimiento commence en avril - 23 visitas
__________________________
L’inscription pour le Festival du Nouveau Cinéma Latino-américain est ouverte - 23 visitas
__________________________
Falete: Cuba dit Je t’aime - 22 visitas
__________________________
L’amour et la solidarité des blouses blanches au Venezuela - 22 visitas
__________________________
Alicia Alonso, étoile du siècle - 21 visitas
__________________________
Le festival Havana World Music ouvre ses portes ce jeudi - 21 visitas
__________________________
  
___________________________________________________________________________________________________________________________
  
   Radio Enciclopedia.Edifice N. Rue N entre 23 et 21, Vedado, La Havane, Cuba.
   Developé par Rédaction numérique de Radio Encyclopédie Dessiné pour IE4 y NC4, Res: 1024 x 768

   © Droits d'auteur Radio Enciclopedia, 2011
Directrice générale : Luisa Márquez Echevarria
courriel: lmarquez@renciclopedia.icrt.cu.
numéros de téléphone : (53 - 7) 8361882,8361883