Radio Enciclopedia. Une station de radio pour tous les moments de la vie.
Radio Enciclopedia Radio Enciclopedia
SIGNAL DIFFUSÉ EN TEMPS RÉEL   NOUVELLES   EXCLUSIVES   CURIOSITÉS   LÉGENDES   GRILLE DES PROGRAMMES   QUI SOMMEN NOUS?
   Modifié: 2017.10.23 - 15:17:02
   ESPAÑOL 
  Chaîne RSS - Radio Enciclopedia
Suivez nous sur:
|
  
  ACCUEIL  >>  EXCLUSIVES 
_____________________________________________________________________________________

Fidel Castro: Tout d’abord ce qu’il faut sauver c’est la culture

Publié: 2017.11.08 - 15:30:04   /  web@radiorebelde.icrt.cu  /  Dra. Ana Teresa Badía Valdés  /  Traduit par: Raizman Barzaga  /  web@renciclopedia.icrt.cu
  

Fidel Castro: Tout d’abord ce qu’il faut sauver c’est la cultureC’était l’année 1998 et les effets de la chute des Républiques Soviétiques touchaient Cuba. Le leader de la révolution, le Commandant en chef Fidel Castro nous disait : « Tout d’abord ce qu’il faut sauver c’est la culture ». C’est le thème sur lequel Fidel réfléchissait lors du Sommet de l’Union Nationale des Écrivains et Artistes de Cuba (UNEAC) durant lequel il a mis l’accent sur l’héritage culturel comme bouclier national.

Quelques antécédents de ces idées peuvent être retracés dans son discours “Paroles aux intellectuels” en 1961. À cet égard, il exprimait: “Si on nous demande, aux révolutionnaires, ce qui nous intéresse le plus, nous dirons que c’est le peuple. Nous dirons toujours que c’est le peuple. Le peuple dans le sens réel du terme, c’est-à-dire, les clases oppressées et exploitées”. Puis il a ajouté: “(…) La Révolution doit créer une politique pour cette partie du peuple, la Révolution doit avoir une attitude envers cette partie des intellectuels et des écrivains. La Révolution doit comprendre cette réalité, donc il faut que l’on agisse en sorte que ce secteur des artistes et des intellectuels, qui ne sont pas réellement révolutionnaires, sachent que dans la Révolution ils pourront travailler et créer. En outre, leur esprit créateur aura, bien qu’ils ne soient pas d’artistes révolutionnaires, la possibilité et la liberté de s’exprimer, c’est-à-dire, dans la révolution”.


Les démarches culturelles à Cuba


La création de l’imprimerie National de Cuba en 1959 devient l’un des pas fermes pour le développement culturel dans le pays. À partir de 1962 et avec la nomenclature de Maison d’édition Nationale elle serait gérée par l’écrivain réputé Alejo Carpentier. Le premier texte paru “L'Ingénieux Hidalgo Don Quichotte de la Manche”, une œuvre littéraire universelle dont l’auteur est Miguel de Cervantes et Saavedra.

Fidel Castro: Tout d’abord ce qu’il faut sauver c’est la cultureEnsuite, on a mis en place la Campagne d’alphabétisation dont 271 000 enseignants ont fait partie. Ceux-ci ont apporté l’éclairage de l’enseignement à plus de 700 000 personnes. Par rapport à cela Fidel a dit le 22 décembre 1961: “Aucun moment n’est plus solennelle et émouvant, pas d’instant de fierté et de gloire légitimes comme ceci, après quatre siècles et demi d’ignorance que l’on a pu effondrer ”.

Cette année même on avait créé le Conseil National de la Culture dans le but d’enrichir la culture politique du peuple. Lors de cette période quelques institutions ont commencé à se développer et c’était le cas du Ballet national de Cuba, la Bibliothèque nationale et l’Académie des Arts plastiques, entre autres. En plus, on avait fondé, avec une approche plus latino-américaine, la Maison des Amériques et l’Institut cubain de l’art et de l’industrie cinématographiques (ICAIC).

Vers 1962 on a aussi donné naissance à l’École nationale d’art (ENA), laquelle a contribué, au cours des années, à la formation des talents sur l’île.

En 2000 on a fondé de nouvelles écoles d’instituteurs d’art, mais avec une projection plus vers la communauté. De même, on a conformé le programme “Université pour tous”.

Durant les décades suivantes les démarches culturelles à Cuba se sont de plus en plus développées sous les idées de Fidel qui a exprimé lors de l’ouverture de l’École expérimentale “José Martí”: “Rien n’arrêtera l’avancement ininterrompu du peuple cubain pour avoir une culture générale et la place la plus haute en ce qui concerne l’éducation et les savoirs parmi tous les peuples du monde”; une phrase qui s’avère très actuelle.

Nombre de visites:22
 
  
Descargue Flash Player
  
  •  LES ARTICLES LES PLUS LUS 
Le lecteur à l’usine de tabac - 105 visitas
__________________________
Abel, l’élu - 90 visitas
__________________________
Macuiltépetl va t’apprendre à apprécier ta pauvreté - 87 visitas
__________________________
Prix Puertas de Espejo aux écrivains Enrique Pérez Díaz et Modesto Caballero Ramos - 84 visitas
__________________________
Mamey, à la Biennale de Lyon - 61 visitas
__________________________
  
___________________________________________________________________________________________________________________________
  
   Radio Enciclopedia.Edifice N. Rue N entre 23 et 21, Vedado, La Havane, Cuba.
   Developé par Rédaction numérique de Radio Encyclopédie Dessiné pour IE4 y NC4, Res: 1024 x 768

   © Droits d'auteur Radio Enciclopedia, 2011
Directrice générale : Luisa Márquez Echevarria
courriel: lmarquez@renciclopedia.icrt.cu.
numéros de téléphone : (53 - 7) 8361882,8361883