Radio Enciclopedia. Une station de radio pour tous les moments de la vie.
Radio Enciclopedia Radio Enciclopedia
SIGNAL DIFFUSÉ EN TEMPS RÉEL   NOUVELLES   EXCLUSIVES   CURIOSITÉS   LÉGENDES   GRILLE DES PROGRAMMES   QUI SOMMEN NOUS?
   Modifié: 2017.10.23 - 15:17:02
   ESPAÑOL 
  Chaîne RSS - Radio Enciclopedia
Suivez nous sur:
|
  
  ACCUEIL  >>  EXCLUSIVES 
_____________________________________________________________________________________

Le Devoir Vie, pour plus de vie face au changement climatique

Publié: 2017.08.08 - 11:18:28   /  web@radiorebelde.icrt.cu  /  Dra. Ana Teresa Badía Valdés  /  Traduit par: Enma Santos Pérez  /  web@renciclopedia.icrt.cu
  

A Cuba, la haute marée pourrait atteindre jusqu’à 27 centimètres pour l’année 2050 et jusqu’à 85 pour l’année 2100. Cela impliquerait une diminution de la superficie émergée et une croissance de la salinisation. Pour éluder des problématiques similaires à celle-ci, a surgit le Devoir Vie: un Plan d’Etat pour faire face au changement climatique, un effort qui prend des visions tactiques qui visent vers la prévention, la préparation, la réponse et la récupération face à ces réalités possibles.

La stratégie a été approuvée le 25 avril de cette année par le Conseil de Ministres. Pour sa mise en place cela exigera d’investissements progressifs avec une exécution à court terme (l’année 2020), moyen terme (2030), long terme (2050) et très long terme (2100).Avec cinq stratégies et once devoirs ayant le but d’affronter les dégâts dans les zones vulnérables, on présente un projet intégral dans lequel on identifie lez zones et les endroits privilégiés.

Comme résultat de la pertinente réalisation de plus d’une centaine d’études de danger, vulnérabilité et risque dans tout le pays on peut dès maintenant connaître quelques chiffres. A partir de la moitié du dernier siècle, la température annuelle a augmenté de 0,9 degrés Celsius. En plus, parmi les principaux dangers du changement climatique on a identifié les inondations côtières provoquées par des événements météorologiques extrêmes, par les affectations que provoque le patrimoine naturel et construit, aussi bien que la haute marée.

Les chercheurs considèrent que pour l’année 2100 existera une réduction du 37 pourcent de la disponibilité du potentiel d’eau et qu’il y a une détérioration cumulée en ce qui concerne les éléments de protection côtière parmi lesquels on trouve les plages de sable, les zones humides- des mangroves, des bois et des herbages de marécage- et les crêtes de récifs de corail.

Des actions pour la vie

Parmi les principales actions stratégiques visées pour atténuer les nombreux problèmes cités auparavant on a :

• Empêcher la construction de nouveaux logements dans les colonies côtières menacés pour lesquels on a pronostiqué leur disparition à cause de l’inondation permanente et dans colonies les plus vulnérables. Réduire la densité démographique dans les plaines côtières.

• Développer des conceptions de construction qui soient adaptées aux inondations dans leur infrastructure.

• Adapter les activités agricoles, particulièrement celles qui ont plus d’influence dans la sécurité alimentaire, aux changements relatifs à l’usage de la terre comme conséquence des hautes marées et de la sécheresse.

• Réduire les zones de culture aux côtes endommagées par l’intrusion saline. Diversifier les cultures, améliorer les conditions des sols, introduire et développer des variétés résistantes aux nouvelles températures.

• Planifier les processus de réorganisation urbaine des colonies et des infrastructures menacées dans les délais déterminés et ce, en correspondance avec les conditions économiques du pays.

Les tâches visent aussi à identifier et entreprendre des actions et des projets d’adaptation au changement climatique qui incluent la protection côtière des villes, déménagement des colonies humaines, la récupération intégrale des plages, des mangroves et d’autres écosystèmes naturels protecteurs, des œuvres hydrauliques et d’ingénierie ,entre autres.

Un autre élément indispensable est celui d’assurer la disponibilité et l’utilisation efficace de l’eau; mener le reboisement vers la protection maximale des sols; arrêter la détérioration des récifs de corail, les réhabiliter et les conserver; aussi bien que la mise en place d’autres mesures dans des programmes, des plans et des projets liés à l’énergie renouvelable, l’efficace énergétique, la sécurité alimentaire, la santé et le tourisme.

Les zones, aires et lieux prioritaires actuellement, on distingue le Sud des provinces d’ Artemisa et de Mayabeque; le littoral Nord de La Havane et sa baie; la Zone Spéciale de Développement du Mariel; Varadero et ses couloirs touristiques ; les îlots touristiques de Villa Clara et du nord de Ciego de Ávila et de Camagüey; la Côte Nord et Sud de Ciego de Ávila; le Littoral Nord de Holguín; la ville de Santiago de Cuba et sa baie; les territoires menacés par les hautes marées.

Dans le Devoir Vie, on résume une proposition vaste qui parie sur le futur en dans laquelle nous avons tous notre espace de contribution.

Nombre de visites:118
 
  
Descargue Flash Player
  
  •  LES ARTICLES LES PLUS LUS 
Fidel Castro: Tout d’abord ce qu’il faut sauver c’est la culture - 18 visitas
__________________________
Journée mondiale du lavage de mains - 13 visitas
__________________________
Les aborigènes cubains - 12 visitas
__________________________
Le vampire, Nachito et Victoriana dans le panthéon de Belén - 7 visitas
__________________________
  
___________________________________________________________________________________________________________________________
  
   Radio Enciclopedia.Edifice N. Rue N entre 23 et 21, Vedado, La Havane, Cuba.
   Developé par Rédaction numérique de Radio Encyclopédie Dessiné pour IE4 y NC4, Res: 1024 x 768

   © Droits d'auteur Radio Enciclopedia, 2011
Directrice générale : Luisa Márquez Echevarria
courriel: lmarquez@renciclopedia.icrt.cu.
numéros de téléphone : (53 - 7) 8361882,8361883