Radio Enciclopedia. Une station de radio pour tous les moments de la vie.
Radio Enciclopedia Radio Enciclopedia
SIGNAL DIFFUSÉ EN TEMPS RÉEL   NOUVELLES   EXCLUSIVES   CURIOSITÉS   LÉGENDES   GRILLE DES PROGRAMMES   QUI SOMMEN NOUS?
   Modifié: 2017.12.06 - 18:34:55
   ESPAÑOL 
  Chaîne RSS - Radio Enciclopedia
Suivez nous sur:
|
  
  ACCUEIL  >>  LÉGENDES 
_____________________________________________________________________________________

La légende de Madame Beatriz

Publié: 2017.01.30 - 17:11:44   /  alinaig@enet.cu  /  Alina Iglesias Regueyra  /  Traduit par: Yaíma Márquez Zaragoza   /  web@renciclopedia.icrt.cu
  

La légende de Madame BeatrizLes légendes mexicaines évoquent la cinématographie de ce pays américain, où la plus extraordinaire beauté et les plus cruels événements de la réalité se donnent la main, pour montrer les visages extrêmes de la vie.

C’est une légende des visages. Au cours des siècles passés, une belle jeune fille appelée Beatriz, dont la beauté était insurpassable, habitait au Mexique.

Elle avait des douzaines d’admirateurs, plusieurs d'eux appartenaient aux classes privilégiées et riches du pays, mais la fille était indifférente aux exigences de ses aspirants.

Une fois, la jeune Beatriz a été invitée à une danse fastueuse dans le siège de l'ambassade de l'Italie au Mexique. Très élégante, elle est allée à l'événement, où, finalement, son cœur s'est allumé après avoir connu un jeune homme appelé Martín Scípoli, de bonne position sociale et économique.

L'indifférence de Beatriz a pris fin: tous les deux sont tombés éperdument amoureux et ils ont accepté le compromis cette nuit mémorable, où ils ont dansé ensemble pendant des heures.

Après peu de temps, Martín a commencé à se montrer excessivement jaloux de tout et de tous ceux qui étaient près de Madame Beatriz. De cette façon, il était impliqué dans fréquentes bagarres et défis; des preuves de son insécurité.

Les problèmes étaient très fréquents et Beatriz a considéré la fausseté de cet amour. Peut-être, il seulement aimait son image et non son intérieur, son caractère et ses sentiments. La belle femme a commencé à craindre que quand sa beauté soit fanée au cours du temps, la passion qu’elle lui provoquait finirait aussi.

Cette inquiétude a fortement percé son esprit, jusqu'à devenir irrésistible. Désespérée, elle a pris une terrible décision pour tester l'intégrité de l'amour qu'ils partageaient.

Un jour, seule à la maison, elle s'en remettre à ses saints, elle leur a demandé leur protection et la valeur pour réaliser ses buts, et elle a mit feu au foyer de sa chambre. Avec les yeux protégés par une étoffe humide, elle a permis que le feu brûlerait son visage jusqu'à laisser des marques terribles.
Après l'acte féroce, elle a appelé son aimé, et elle lui a montré ses cicatrices. Elle espérait le rejet immédiat du jeune homme.

Pendant quelques instants, Martínla a regardé épouvanté, en se demandant les raisons par lesquelles son aimée avait détruit sa mine angélique. Les larmes qui descendaient de ses beaux yeux ont démontré le sinistre objectif de la fille; et le jeune homme, très ému, a reçu son corps ébranlé dans ses bras, pour lui jurer l'amour éternel encore une fois.

On raconte que le mariage a dissipé les doutes de tous et ils ont partagé, sans méfier, les années qu’ils ont vécu, toujours ensemble.

Nombre de visites :260
 
 
  
Descargue Flash Player
  
  •  LES ARTICLES LES PLUS LUS 
Fidel et la grandeur de toute son œuvre - 4 visitas
__________________________
Noms des rues de La Havane - 3 visitas
__________________________
Cinquante ans du Ballet de Camagüey: œuvre illustre grâce à l’effort de nombreuses personnes - 2 visitas
__________________________
  
___________________________________________________________________________________________________________________________
  
   Radio Enciclopedia.Edifice N. Rue N entre 23 et 21, Vedado, La Havane, Cuba.
   Developé par Rédaction numérique de Radio Encyclopédie Dessiné pour IE4 y NC4, Res: 1024 x 768

   © Droits d'auteur Radio Enciclopedia, 2011
Directrice générale : Luisa Márquez Echevarria
courriel: lmarquez@renciclopedia.icrt.cu.
numéros de téléphone : (53 - 7) 8361882,8361883