Radio Enciclopedia. Une station de radio pour tous les moments de la vie.
Radio Enciclopedia Radio Enciclopedia
SIGNAL DIFFUSÉ EN TEMPS RÉEL   NOUVELLES   EXCLUSIVES   CURIOSITÉS   LÉGENDES   GRILLE DES PROGRAMMES   QUI SOMMEN NOUS?
   Modifié: 2018.01.15 - 17:02:01
   ESPAÑOL 
  Chaîne RSS - Radio Enciclopedia
Suivez nous sur:
|
  
  ACCUEIL  >>  LÉGENDES 
_____________________________________________________________________________________

Le roi fou et le nouveau rocher du cygne

Publié: 2017.12.20 - 12:52:11   /  web@radiorebelde.icrt.cu  /  Laura Barrera Jerez  /  Traduit par: Raizman Barzaga  /  web@renciclopedia.icrt.cu
  

Le roi fou et le nouveau rocher du cygne Parfois Bavière ressemble à une ville médiévale, la scène d’un conte de fées ou le lieu parfait de tournage d’un film où passé et présent sont créés. Les constructions les plus monumentales et mystérieuses d’Allemagne ont laissé des empreintes tout au long des années et beaucoup d’entre elles sont supportées par leurs murs et leurs histoires.

C’est le cas du château Neuschwanstein, d’inspiration médiévale, qui n’appartient pas à cette époque, bâti grâce aux mandats du roi Louis II de Bavière, le « roi fou », appelé comme ça au XIXe siècle.

Cet homme cherchait, on dit, un lieu idyllique et bien éloigné et c’est pour cela qu’à partir de l’année 1868 on a commencé la construction. À cette époque-là ce genre de fortifications n’étaient plus nécessaires, par contre, beaucoup de monarques tenaient à démontrer leur grandeur avec ces symboles de puissance. De même, on raconte que le roi Louis II s’est chargé de la décoration à l’intérieur inspirée de l’œuvre du compositeur Richard Wagner. En effet, le nom du château est issu de l’opéra Lohengrin qui veut dire : « Château du nouveau rocher du prince ». Grâce à sa beauté ce palais a inspiré celui de Walt Disney, représentation iconique du dessin animé « La belle au bois dormant ».

Cette édification a été construite en grande partie dans le style roman tardif du début du XIIIe siècle et elle compte avec 360 chambres, dont on n’a achevé que quatorze. Selon ce que l’on a planifié à ce moment-là, chacune d’entre elles représente la mise en scène des opéras de Wagner. Elle a été conçue comme une construction très élégante. En outre, c’est l’une des premières qui avait de l’électricité. Ces espaces ont été faits en tenant compte des éléments décoratifs mais pas des aspects pratiques. Les salles sont ornées de peintures murales faisant référence à des légendes et personnages médiévaux qui illustrent par exemple : l’histoire de Tristan et Isolde et aussi Ferdinand le Catholique.

La “salle des chanteurs” est une copie de la salle d’hôtes des ménestrels de la Wartburg en Thuringue. Dans le hall et le couloir il y a des peintures murales des scènes de la légende de Parsifal. De même, cette salle est inspirée du poète Tannhäuser qui avait découvert le « Mont de Vénus » dans la montagne de Hörselberg.
Le plan conçu par Luis II a été exécuté minutieusement. Quatorze sculpteurs sur bois ont travaillé pendant quatre ans et demi pour ne faire que son lit à baldaquin. Cependant, le protagoniste de cette histoire est mort avant la conclusion de cette œuvre.

En juin 1886 il a été déclaré aliéné mental par une commission d’experts psychiatres composée de médecins. Il a été interné au château de Berg, au sud de Munich et comme si les légendes qui entourent les salles du Neuschwanstein n’étaient pas suffisantes, quelques jours plus tard on a retrouvé son corps dans le lac Starnberg. Depuis lors, sa mort est un mystère.

Nombre de visites :36
 
 
  
Descargue Flash Player
  
  •  LES ARTICLES LES PLUS LUS 
  
___________________________________________________________________________________________________________________________
  
   Radio Enciclopedia.Edifice N. Rue N entre 23 et 21, Vedado, La Havane, Cuba.
   Developé par Rédaction numérique de Radio Encyclopédie Dessiné pour IE4 y NC4, Res: 1024 x 768

   © Droits d'auteur Radio Enciclopedia, 2011
Directrice générale : Luisa Márquez Echevarria
courriel: lmarquez@renciclopedia.icrt.cu.
numéros de téléphone : (53 - 7) 8361882,8361883