Radio Enciclopedia. Une station de radio pour tous les moments de la vie.
Radio Enciclopedia Radio Enciclopedia
SIGNAL DIFFUSÉ EN TEMPS RÉEL   NOUVELLES   EXCLUSIVES   CURIOSITÉS   LÉGENDES   GRILLE DES PROGRAMMES   QUI SOMMEN NOUS?
   Modifié: 2017.11.06 - 14:43:27
   ESPAÑOL 
  Chaîne RSS - Radio Enciclopedia
Suivez nous sur:
|
  
  ACCUEIL  >>  LÉGENDES 
_____________________________________________________________________________________

Le vampire, Nachito et Victoriana dans le panthéon de Belén

Publié: 2017.11.08 - 15:57:12   /  web@radiorebelde.icrt.cu  /  Laura Barrera Jerez  /  Traduit par: Raizman Barzaga  /  web@renciclopedia.icrt.cu
  

Vers 1700 une pandémie a touché Guadalajara, Mexique. Dans un terrain au fond de l’hôpital civil de l’époque on a bâti le Panthéon de Sainte-Paula afin d’enterrer les personnes qui n’avait pas de ressources pour payer un enterrement. Cela s’est fréquemment passé comme ça jusqu’à 1848.

Cette année même, l’évêque Diego d’Arana et Carpintero a demandé la construction d’un cimetière dans ce lieu. Le chantier a été organisé par l’architecte Manuel Gómez Ibarra et pendant 50 ans on y a enterré des personnalités très célèbres de l’élite mexicaine. Bientôt ce lieu sacré commencerait à être appelé le Panthéon de Belén et à la moitié du XXe siècle il a été restauré et transformé en musée, dû à sa valeur patrimoniale.

De nos jours, le visiter reste comme une tradition et beaucoup de touristes y arrivent pour connaître son histoire. Notamment lorsqu’on fête la Journée des morts, beaucoup de monde s’y réunissent dans le but d’admirer son architecture et de connaître les histoires qui l’entourent.

L’une des tombes qui reçoit la plupart des visiteurs c’est celle de Nachito. C’est comme ça qu’on appelait Ignacio Torres Altamirano, un enfant qui est mort en 1882. Nachito subissait une maladie qui l’empêchait de s’exposer au soleil et malheureusement il avait peur de l’obscurité.

La légende raconte qu’après avoir été enterré, le gardien du cimetière a plusieurs fois trouvé le cercueil hors de la tombe. La première fois on a cru qu’il avait été profané et on l’a remis à sa place, mais quelques jours plus tard il s’est passé la même chose. Alors, comme les parents de l’enfant étaient conscients de sa terreur à l’obscurité, ils ont décidé de construire un mausolée où le cercueil était placé à découvert escorté par quatre torches qui l’illuminaient la nuit.

Et comme si cette théorie n’était pas suffisante, on raconte que le fantôme de Nachito se promène dans le cimetière. C’est pour cela qu’on recommande aux visiteurs de laisser des jouets au pied de la tombe pour contrôler ses sottises.

Il existe d’autres attraits dans le cimetière, à savoir l’arbre qui a poussé dans la tombe du Comte de Baldón. C’était un homme très peu sociable. Comme il ne sortait de sa maison que la nuit on l’a inculpé de plusieurs meurtres. Selon on raconte, plusieurs corps d’animaux et d’êtres humains avaient été retrouvés, tous avaient perdu leur sang. Donc, les habitants ont commencé à soupçonner le Comte : toujours silencieux, pâle et élégant.

Alors, ils ont décidé de le tuer. Ils ont construit un pieu avec la branche d’un arbre et ils ont mis en place le rituel pour l’assassiner comme s’il s’agissait d’un vampire. Mais l’histoire ne finirait pas là, car dans sa tombe un arbre bien touffu a poussé et celui-ci saignait mystérieusement chaque fois que l’on essayé de le couper. C’est ainsi que l’on commencerait à craindre que le « vampire » se réveille si jamais l’arbre tombait. Donc, on a pris la décision de mettre une grille autour.

En outre, dans le panthéon les visiteurs peuvent connaître l’histoire de Victoriana Hurtado, une femme qui est née en 1883 et qui souffrait de catalepsies dès petite. Selon la légende elle a été enterrée encore de vie par ses enfants : Octaviano, Alejandro et Javier. Ils ont profité de l’état de rigidité, d’inconscience et de diminution de pouls que provoquait cette maladie pour la tuer. Cependant, ils n’ont pas pu atteindre leur objectif : la distribution de la fortune de Victoriana, car elle en avait fait la charité. La vraie histoire a été connue grâce au gardien du cimetière qui avait entendu les cris terribles dans la tombe, le jour même de l’enterrement. En arrivant il a vu la main saignante de Victoriana qui essayait d’en sortir. Après on a su qu’elle était morte à cause d’un infarctus et sa main est restée pétrifiée.

Tout de même, malgré ces histoires terrifiantes, le Panthéon de Belén continue à recevoir des visites tous les jours. Il y a des gens qui célèbrent leur 15 ème anniversaire en se faisant des photos, mais aussi leur mariage. Même une bande de rock “Cuca”, originaire de la ville, y a fait le tournage d’un clip vidéo. C’est à tenter votre chance ?

Nombre de visites :7
 
 
  
Descargue Flash Player
  
  •  LES ARTICLES LES PLUS LUS 
Prix Puertas de Espejo aux écrivains Enrique Pérez Díaz et Modesto Caballero Ramos - 60 visitas
__________________________
Abel, l’élu - 54 visitas
__________________________
Le lecteur à l’usine de tabac - 54 visitas
__________________________
Macuiltépetl va t’apprendre à apprécier ta pauvreté - 53 visitas
__________________________
Fidel Castro: Tout d’abord ce qu’il faut sauver c’est la culture - 18 visitas
__________________________
Journée mondiale du lavage de mains - 13 visitas
__________________________
Les aborigènes cubains - 13 visitas
__________________________
  
___________________________________________________________________________________________________________________________
  
   Radio Enciclopedia.Edifice N. Rue N entre 23 et 21, Vedado, La Havane, Cuba.
   Developé par Rédaction numérique de Radio Encyclopédie Dessiné pour IE4 y NC4, Res: 1024 x 768

   © Droits d'auteur Radio Enciclopedia, 2011
Directrice générale : Luisa Márquez Echevarria
courriel: lmarquez@renciclopedia.icrt.cu.
numéros de téléphone : (53 - 7) 8361882,8361883