Radio Enciclopedia. Une station de radio pour tous les moments de la vie.
Radio Enciclopedia Radio Enciclopedia
SIGNAL DIFFUSÉ EN TEMPS RÉEL   NOUVELLES   EXCLUSIVES   CURIOSITÉS   LÉGENDES   GRILLE DES PROGRAMMES   QUI SOMMEN NOUS?
   Modifié: 2017.11.06 - 14:43:27
   ESPAÑOL 
  Chaîne RSS - Radio Enciclopedia
Suivez nous sur:
|
  
  ACCUEIL  >>  LÉGENDES 
_____________________________________________________________________________________

Traditionn Senbazuru: des milliers des grues qui réalisent les vœux

Publié: 2017.09.28 - 17:39:34   /  web@radiorebelde.icrt.cu  /  Laura Barrera Jerez  /  Traduit par: Enma Santos Pérez  /  web@renciclopedia.icrt.cu
  

Sadako Sasaki solo a seulement vécu 12 ans. Elle est née le sept janvier 1943 et est morte le 25 octobre 1955. Sa maison était près du pont Misasa à Hiroshima, au Japon, à peu plus d’un kilomètre de la dite zone zéro : le lieu où la bombe atomique a explosé le 6 août 1945.

Les blessés, les disparus et les morts de ce jour-là comptent plus de 129 mille personnes. 176 mille personnes à peu près ont perdu leur maison et l’explosion a dévasté presque 60 pourcent de la ville d’Hiroshima. Par contre Sadako Sasaki a eu la chance de survivre.

Elle est devenue une hibakusha, therme avec lequel on identifiait «les gens affectés par l’explosion ». Mais son tempérament optimiste a dû être très fort pour surmonter la discrimination sociale de ceux qui prenaient les hibakusha pour des citoyens de seconde classe, surtout parce qu’ils craignaient que leurs corps propagent des maladies.

Nonobstant, la fille a grandi en bonne santé et en plus pratiquait des sports. Un jour quelconque, lors d’une de ses carrières, Sadako Sasaki se sentait mal et est tombée par terre. Après l’examen médical on lui a diagnostiqué leucémie, connue comme « la maladie de la bombe A ». Neuf ans étaient passés après la déflagration mais la tristesse et la mort étaient dans le sang des japonais.

Sadako a vécu 14 mois internée dans l’hôpital. Dans cette période, son amie Chizuko Hamamoto lui racontait la légende des mille grues en papier. Selon racontaient les voix populaires, les dieux réalisaient les vœux de ceux qui réussissaient à faire cette prouesse d’origami.

C’est comme ça que l’intrépide fille a commencé son travail. Pendant qu’elle faisait les grues, elle a demandé de se guérir de sa maladie. Son désir était de courir encore une fois. Par contre, après les jours, avec la méditation et le travail manuel elle a eu beaucoup de temps pour repenser. Elle a été alors plus avaricieuse et humaniste: elle a voulu que tous ceux qui souffraient des douleurs similaires se rétablissent.

Avec ces illusions, elle a réussi à faire 644 grues mais le temps ne lui a pas suffit pour en faire plus: Sadako Sasaki est morte à cause de leucémie. Il est seulement resté une belle tradition comme symbole de paix.

Ses amis et les membres de la famille ont complété mille grues et ont décidé de construire un monument en honneur à la fille et à toutes ces victimes de ce triste 6 aout 1945.

Et voilà que, depuis 1958 s’érige son image dans le parc de la Paix d’Hiroshima: Sadako a l’air de voler avec une grue géante dans ses mains, en train de viser le ciel. Dans la base de la statue on peut lire: « Celui-ci est notre cri, celle-ci est notre prière : paix dans le monde ».

L’histoire de Sadako Sasaki conjointement ave la légende des mille grues en papier, a bouleversé beaucoup de personnes: au Japon, on fait cadeau d’un origami comme celui-ci pour souhaiter le prompt rétablissement à quelqu’un et dans le monde, cette prouesse continue à être un appel à la compréhension et l’équilibre des peuples.

Jusqu’au monument à Sasaki arrivent des milliers et des milliers des grues en papier chaque 6 aoùut, conscients du fait qu’il reste un long chemin devant pour que l’on n’oublie pas qu’il rets encore beaucoup de rêves à réaliser.

Nombre de visites :77
 
 
  
Descargue Flash Player
  
  •  LES ARTICLES LES PLUS LUS 
Le lecteur à l’usine de tabac - 84 visitas
__________________________
Prix Puertas de Espejo aux écrivains Enrique Pérez Díaz et Modesto Caballero Ramos - 83 visitas
__________________________
Abel, l’élu - 73 visitas
__________________________
Macuiltépetl va t’apprendre à apprécier ta pauvreté - 70 visitas
__________________________
Mamey, à la Biennale de Lyon - 30 visitas
__________________________
  
___________________________________________________________________________________________________________________________
  
   Radio Enciclopedia.Edifice N. Rue N entre 23 et 21, Vedado, La Havane, Cuba.
   Developé par Rédaction numérique de Radio Encyclopédie Dessiné pour IE4 y NC4, Res: 1024 x 768

   © Droits d'auteur Radio Enciclopedia, 2011
Directrice générale : Luisa Márquez Echevarria
courriel: lmarquez@renciclopedia.icrt.cu.
numéros de téléphone : (53 - 7) 8361882,8361883